Pour une Culture hybridée

Banque Assurance Data Innovation Réinvention Stratégique

Dans le nouveau monde en train d’émerger, la culture métier de la banque de détail apparaît souvent en porte-à-faux :

  • Gestionnaire alors qu’il s’agit de plus en plus d’innover
  • Lente – car prudente et lourde – alors qu’il faut se transformer vite
  • Cloisonnée dans son fonctionnement alors que la rapidité et l’innovation dépendent d’un travail d’équipe fluide
  • Centrée sur elle-même, sa pérennité, sa rentabilité, ses collaborateurs, plutôt que sur ses clients ou la planète

Bien sûr, cette culture a ses explications et ses avantages, dans un secteur historiquement stable, très concentré, très règlementé mais risqué par nature. Toutefois, cette culture doit nécessairement évoluer, ce qui implique de jouer tant sur la dimension formelle de l’organisation (organigramme, processus, objectifs…) que sur sa dimension informelle (identités professionnelles, comportements, croyances, rituels…).

3 axes paraissent prioritaires :

  • Sensibiliser les collaborateurs à de nouveaux enjeux / savoir-faire : Data, IA, Innovation
  • Développer de nouvelles pratiques transversales pour fluidifier le fonctionnement : pratiques managériales / collaboratives, conduite de réunion, gestion des e-mail, mode projet
  • Diffuser la culture For Good dans l’entreprise et en tirer les conclusions nécessaires, depuis la raison d’être jusqu’aux engagements clients et sociétaux en passant par l’inclusion et le bien-être au travail

Cet ajustement culturel passera à la fois par des apprentissages, l’arrivée et la promotion de profils différents, de nouveaux types d’organisation, de nouveaux symboles et objectifs,. Il sera long car la culture n’est pas un objet directement accessible. Il devra donc être piloté dans la durée