Salon PRODURABLE 2021 : la finance au coeur des démarches Business For Good

For good Transformation opérationnelle

Du 15 au 17 septembre se tenait le salon PRODURABLE, à Paris. Le salon PRODURABLE est le plus grand rendez-vous européen des acteurs et des solutions en faveur de l’économie durable. En partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire, ainsi que de la Cohésion des territoires, le salon PRODURABLE collabore avec les principaux réseaux professionnels tout comme les médias spécialisés. 

L’occasion pour iQo d’être présent et de vous partager ce que nous retenons de nos différentes rencontres et des conférences qui ont lieu pendant ces 3 jours.

Chez iQo, nous plaçons le « For Good » au coeur de notre démarche et de notre approche du conseil. Nous vous en parlions notamment dans notre manifeste ou bien encore dans ces articles : 

Une édition du salon PRODURABLE sous le signe de l’urgence de la régénération de notre société

« Nous avons 10 ans, pas plus, pour régénérer le monde. (...) Régénérer, c’est réinventer, remettre à plat et revenir parfois, souvent, aux fondamentaux, remettre du sens et revenir à l’essentiel »

C’est par cette phrase que le salon PRODURABLE a souhaité mettre en avant le thème de cette 14è édition.

Au cour de différentes plénières, masterclasses, tables-rondes, keynotes ou encore ateliers, le salon PRODURABLE proposait de creuser la question et de présenter les solutions autour de douze parcours thématiques en lien avec l’économie circulaire, la transition énergétique, la mobilité durable…

Nous vous proposons toute la semaine une serie de 3 articles pour revenir sur les temps forts du salon PRODURABLE 2021

Mobiliser la fonction finance dans une approche « Business For Good »

Associer finance et durabilité peut à première vue paraître contradictoire. En effet, ce rapprochement n’était pas naturel, et a été amorcé il y a seulement quelques années. Pourtant, la finance est une fonction de l’entreprise au premier rang quand se pose la question d’une approche pertinente et conjuguée du « For Good » dans un environnement économique nécessairement capitaliste.

La finance durable doit répondre à 4 enjeux clés :

 

 

Sur le sujet précis de la Supply Chain, nous parlions du sujet du développement durable dans cet article « Panorama des innovations technologiques de la Supply Chain« 

Un business durable est effectivement bien plus profitable pour tous les acteurs. Les chefs d’entreprises, mais également les actionnaires, y sont notamment de plus en plus sensibles. Ces derniers n’investissent plus dans une entreprise s’ils n’ont pas une vision transparente de sa politique RSE. Dès lors, les entreprises doivent endosser un nouveau rôle : ne pas viser uniquement la rentabilité économique, mais aller au-delà, et devenir un outil pour le bien commun.

Des réglementations qui changent la donne pour la finance

Plusieurs règlementations, déjà en place ou à venir ces prochaines années, poussent les entreprises à développer le suivi des informations et les KPI extra-financiers par la fonction finance en lien avec la RSE :

  • Le NFRD (Non Financial Reporting Directive) et le DPEF (Déclaration de la Performance Extra-Financière) en 2018 : la directive européenne sur le reporting non-financer a introduit pour les entreprises l’obligation de publier une déclaration de performance extra-financière (DPEF) dans le rapport de gestion pour les entreprises de plus de 500 salariés, pour les entreprises cotées en Bourse avec un chiffre d’affaires supérieur à 40 millions d’euros CA, et les entreprises non cotées ayant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 100 millions d’euros.
  • La Directive Taxonomie Verte en 2021/2022 : cette directive introduit des indicateurs financiers et extra-financiers : le CA vert, le Capex vert et l’Opex vert
  • CSRD en 2023 : la Corporate Sustainability Reporting Directive vise à standardiser le reporting extra-financier, accroitre le nombre d’entreprises soumises à l’obligation et mettre en place une vérification plus normée des informations extra-financières. Elle se veut venir remplacer l’actuel NFRD.

La question de la gouvernance au centre des débats du salon PRODURABLE

La question de la gouvernance est également un réel enjeu de ce changement, puisqu’y intégrer des représentants de la thématique RSE accélère les changements. Pour faire de l’extra-financier un enjeu central dans l’entreprise, il est nécessaire de repenser profondément les processus et la culture des entreprises :  facteurs extra-financiers doivent ainsi éclairer les décisions stratégiques et opérationnelles

Il existe toutefois encore des défis à relever afin de parvenir à davantage de convergence, et ce notamment sur le plan des systèmes d’information et des outils utilisés. En effet, les systèmes financiers et environnementaux ont du mal à communiquer entre eux puisqu’ils n’ont jamais été conçus pour cela. La Taxonomie peut alors être un élément déclencheur de cette convergence car elle impose un dialogue entre la RSE et la Finance. Elle apporte également un cadre, qui va convaincre les entreprises qui sont les moins convaincues et les moins avancées à se lancer dans la voie de la RSE. 

Finalement, la finance et la RSE sont des notions qui doivent s’alimenter afin de créer un cercle vertueux. Il ne faut pas être dans l’opposition entre performance financière et extra-financière, mais parvenir à combiner les deux, en tirant parti de leur complémentarité.

La valeur extra-financière prend donc de plus en plus dimportance, et il est nécessaire de mettre en place des KPI pour mesurer les actions, et fixer des objectifs. Pour répondre à la demande croissante de KPI et dinformation sur la RSE par les investisseurs, les entreprises se sont adaptées  la fois en créant des départements RSE et en apportant une réponse commune et travaillée avec la la Direction financière.

Pour aller plus loin sur les sujets "For Good"

iqo cabinet conseil strategie innovation technologie

Tech For Good

L’innovation numérique au service des besoins sociaux, sanitaires et environnementaux Chez iQo, nous sommes convaincus que les acteurs de la tech doivent aujourd’hui aller plus

Lire la suite »